Tableau de bord éco Solutions éco, agence de développement économique des pays de la Loire

Le Produit Intérieur Brut

Le Produit Intérieur Brut
Date de mise à jour : janvier 2021

Sur les 3 dernières années

Un PIB en hausse de 6,2 % en Pays de la Loire

118
milliards d’€ de PIB

en 2018

Le produit intérieur brut permet de mesurer la richesse produite par les activités économiques.

 

En Pays de la Loire, ce dernier atteint en 2018 près de 118 milliards d’euros, soit 5,1 % de la richesse nationale.

Les Pays de la Loire ont été affectés par les crises (1993, 2008-2009) comme toutes les régions de France. Cependant, depuis le début des années 90, la croissance de l’économie locale est manifeste. En 1990, le PIB par habitant en Pays de la Loire était inférieur de 4 % à la moyenne des régions de France, hors Ile-de-France. 25 ans plus tard, le PIB par habitant en Pays de la Loire est désormais supérieur de près de 3 % à celui de la France de province. Les Pays de la Loire se positionnent ainsi au 4e rang des régions françaises, au 3e rang sans l’Ile-de-France. En 25 ans, la région a gagné 5 places passant du 9e au 4e rang.

Ce positionnement favorable de la région s’explique par une densité d’emplois importante. En effet, hors Ile-de-France, les Pays de la Loire sont la région qui accueille la plus forte proportion d’emplois au regard de sa population : 41 emplois pour 100 habitants. En Hauts-de-France, région la plus mal classée, on compte 35 emplois pour 100 habitants. Dès lors en Pays de la Loire, le taux d’emploi des personnes dites en âge de travailler est également le plus élevé de France : 88,3 % des actifs âgés de 15 à 64 ans sont en emploi. En France métropolitaine, cette proportion est de 86,6 %. Le taux le plus faible est pour les Hauts-de-France avec 83,2 %.

72 483 €
PIB par emploi

en 2018

31 106 €
PIB par habitant

en 2018

Le ratio de PIB par emploi fournit une mesure de la richesse créée par emploi. Il dépend donc de la structure économique de la région.

Avec un ratio de près de 72 500 €, la région se place au 9e rang des régions françaises. En France de province, c’est-à-dire Ile-de-France exclue, le PIB par emploi est évalué à 74 800 €, soit un écart de 3 % en défaveur des Pays de la Loire.

Dans la région, les secteurs à forte valeur ajoutée sont relativement peu représentés, même s’ils ont tendance à se développer depuis une vingtaine d’année. De surcroît, les activités plus traditionnelles comme la fabrication de denrées alimentaires, de machines et d’équipements, à plus faible valeur ajoutée, sont plus dynamiques que dans d’autres régions de France métropolitaine.

Le produit intérieur brut des régions françaises en 2018

PIB
millions d’euros1
% du PIB
France
% de l’emploi
France2
Île-de-France726 16431,3 %23,3 % 
Auvergne-Rhône-Alpes272 64611,8 %12,5 % 
Nouvelle Aquitaine176 8017,6 %8,8 % 
Occitanie173 5637,5 %8,5 % 
Hauts-de-France166 5197,2 %8,0 % 
Provence-Alpes-Côte d’Azur166 4437,2 %7,7 % 
Grand Est160 9296,9 %7,7 % 
Pays de la Loire117 5855,1 %5,9 % 
Bretagne98 8934,3 %5,0 % 
Normandie95 0644,1 %4,7 % 
Bourgogne-Franche-Comté78 3673,4 %3,9 % 
Centre-Val de Loire74 2863,2 %3,6 % 
Corse9 4430,4 %0,5 % 
France métropolitaine2 316 703100,0%100,0%
1 PIB en euros courants, 2 emploi total en 2019
Source : Insee

Une croissance du PIB fortement liée au dynamisme démographique des régions

Sur la période 2010-2015, les Pays de la Loire ont enregistré une croissance du PIB de 8,5 %, soit la plus forte augmentation des régions françaises avec l’Occitanie. Durant la même période, en France métropolitaine, le PIB progresse de 4,9 %. 

Depuis, la croissance ralentit quelque peu dans la région mais reste supérieure à celle constatée en moyenne en France métropolitaine. Ainsi entre 2015 et 2018, le PIB ligérien progresse de 6,2 % contre 5,7 % en France métropolitaine et 5,4 % en France de province.

L’évolution des PIB régionaux reste sensiblement liée à l’évolution démographique des territoires. Ainsi les 3 régions qui ont perdu le plus de population entre 2015 et 2018 font partie des territoires où le PIB progresse le moins rapidement : Bourgogne-Franche-Comté, Grand-est et Normandie. A l’opposé, celles qui ont gagné le plus d’habitants sont les plus dynamiques : Corse, Occitanie, Auvergne-Rhône-Alpes.

Pour autant, la démographie n’explique pas tout. La structure économique des territoires a aussi un large impact sur la dynamique de PIB des territoires. Les Pays de la Loire qui ont vu leur dynamisme démographique ralentir quelque peu ces dernières années ne sont plus au premier rang de la croissance économique des régions françaises. Ceci s’explique sans doute également par la structuration économique du territoire, encore tourné vers l’agriculture ou des activités industrielles manufacturières. Les activités à très forte ajoutée, si elles progressent, sont encore, en proportion, moins présentes que dans d’autres régions françaises.

L’évolution du PIB dans les régions françaises

source : Insee

Le PIB

Le produit intérieur brut (PIB), dans son approche dite « production », est égal à la somme des valeurs ajoutées augmentées des impôts sur les produits et diminuées des subventions sur les produits. (Insee)