Tableau de bord éco Solutions éco, agence de développement économique des pays de la Loire
L’habitat
Date de mise à jour : Septembre 2021 Nouvelles données prévues : Septembre 2022

Plus de 2 millions de logements

Une grande majorité de ménages, propriétaires d’une maison individuelle

2 027 461 
logements

en 2018

10,7 %
de résidences secondaires

en 2018

6,5 %
de logements vacants

en 2018

236 862
logements locatifs sociaux

au 1er janvier 2020

  1. 1

    En 2018, la région compte plus de 2 millions de logements, dont seulement 6,5 % sont vacants. Il s’agit du 2e plus faible taux régional.

    Dans le logement social, ce taux de vacance tombe à 2,33 %, ce qui témoigne d’une tension sur l’accès au logement social en région. En France métropolitaine aussi, le taux de vacances est bas, 2,75 %. Les régions les moins dynamiques démographiquement sont celles qui connaissent des taux de vacances plus élevés : Bourgogne-Franche-Comté (5,31 %), Grand Est (4,31 %).
    Source : RPLS 2020

  2. 2

    Une très grande partie des ménages ligériens sont propriétaires de leur résidence principale : 64,1 %, 2e rang des régions françaises, derrière la Bretagne (66,2 %).

  3. 3

    L’habitat individuel est largement majoritaire : 71,1 % des résidences principales sont des maisons contre une moyenne de 55,2 % en France métropolitaine.

  4. 4

    Les résidences secondaires représentent 10,7 % des logements avec un forte concentration le long du littoral atlantique.

  5. 5

    Au 1er janvier 2020, le parc locatif social représente 236 862 logements en Pays de la Loire, soit près de 41 % des logements loués en région. Les logements locatifs sociaux représentent 14,3 % de l’ensemble des logements en résidences principales, taux inférieur à la moyenne nationale de 17,3 %. Les Pays de la Loire se positionnent ainsi au 8e rang national s’agissant de la présence des logements sociaux dans l’offre locative régionale. L’Ile-de-France est 1re avec plus d’un logement loué sur 4 par les bailleurs sociaux.

  6. 6

    La représentation des logements sociaux dans le parc de résidences principales est variable dans la région. Elle est notablement plus élevée dans les grandes agglomérations régionales : 28 % pour Angers Loire Métropole, 27 % pour le Mans Métropole, 22 % dans l’agglomération de Saint-Nazaire (Carene), et 20 % dans celle de Nantes. Les agglomérations de Laval et la Roche-sur-Yon affichent des proportions légèrement inférieures : respectivement 19 et 18 %.