Tableau de bord éco Solutions éco, agence de développement économique des pays de la Loire

L’évolution de la population active

L’évolution de la population active
Date de mise à jour : mars 2020

44 300 actifs supplémentaires entre 2012 et 2017

La croissance de la population active ralentit en Pays de la Loire

En Pays de la Loire, 44 300 actifs supplémentaires sont comptabilisés entre 2012 et 2017. Cette augmentation de la population active, de 2,6 % sur cinq ans, est plus faible que celle constatée sur la période précédente : 4,5 % entre 2007 et 2012. Sur la même période, le nombre d’emplois a progressé encore plus rapidement, +5,2 % et 78 000 emplois, de sorte qu’au final le taux de chômage diminue en région.

Le nombre d’actifs varie sous l’influence de plusieurs facteurs : la démographie, les migrations de population et les comportements d’activités.

  • L’effet « démographie » dépend de l’évolution de la structure par âge de la population, et plus particulièrement de l’évolution du nombre de personnes en âge de travailler (nombreuses entrées de jeunes sur le marché du travail, départs massifs à la retraite, etc.).
  • L’effet « migrations » reflète l’attractivité du territoire auprès d’actifs en provenance de l’extérieur ainsi que la capacité du territoire à retenir les actifs résidents.
  • L’effet « comportements d’activité » varie quant à lui sous l’effet de la conjoncture, de phénomènes tendanciels (ex : présence croissante des femmes sur le marché du travail) et d’évolutions réglementaires (ex : prolongement de la vie active suite à la réforme des retraites). 

L’évolution de la population active dans les 5 départements des Pays de la Loire

La Loire-Atlantique est un territoire particulièrement dynamique. Sa population active continue de s’accroître au même rythme, voire même légèrement plus vite. Pour autant son taux de chômage a reculé. L’économie du territoire par son dynamisme parvient à absorber ce surplus de travailleurs potentiels sans engendrer une hausse du chômage. C’est le territoire de la région où le vieillissement de la population est le plus limité. La part des plus de 60 ans est passée de 22,1 % à 23,5 % en 5 ans.

Le ralentissement de la croissance de la population active est en revanche nettement plus marqué en Maine-et-Loire et en Vendée. Enfin, en Mayenne ou en Sarthe, la population active diminue sur les 5 dernières années, ce qui contribue à contenir les taux de chômage. Dans ces deux derniers départements, la population vieillit nettement : l’effet démographie est donc fort et n’est pas compensé par un effet migratoire.

La part des habitants de plus de 60 ans

20122017Évolution
en point
Loire-Atlantique22,1 %23,5 %+1,4
Maine-et-Loire23,2 %25,3 %+2,1
Mayenne25,4 %27,8 %+2,4
Sarthe25,4 %27,9 %+2,5
Vendée27,7 %30,4 %+2,7
Source : Insee, RP

Selon l’Insee, d’ici 2050, la population active devrait progresser de 0,39 % chaque année en Pays de la Loire, autrement dit de 2 % tous les 5 ans, sous l’effet essentiellement des migrations et des comportements d’activité. L’évolution de la structure par âge des habitants de la région tendrait à faire diminuer la population active, c’est-à-dire que la population aurait tendance à vieillir.