Tableau de bord éco Solutions éco, agence de développement économique des pays de la Loire

Zoom sur les zones d’emploi

Zoom sur les zones d’emploi

Une hausse du chômage généralisée à toutes les zones d’emploi de la région

Des taux de chômage toujours très hétérogènes dans les zones d’emploi régionales

23 zones d’emploi sont désormais répertoriées en Pays de la Loire. Deux sont nouvelles : Château-Gontier et Pornic. Deux zones sont à cheval sur deux régions : Redon et Alençon. La France en compte désormais 302. 

Les territoires ligériens présentent des profils socio-économiques diversifiés et les taux de chômage y sont de ce fait très variables. La zone d’emploi des Herbiers-Montaigu affiche le plus faible taux de chômage de France, 5 % au 3e trimestre. A l’opposé, les zones d’Angers et du Mans présentent les taux les plus élevés de la région, 9,7 %. Toujours à l’est de la région, dans la zone de Saumur, le taux de chômage n’est pas très éloigné des zones angevine et mancelle.

Dans la région, la Mayenne se distingue, tout comme les territoires d’Ancenis, de Cholet et des Herbiers-Montaigu : leurs taux de chômage demeurent très faibles à ce jour, inférieurs à 6,5 % de la population active, témoignant d’une forte activité économique ces dernières années.

Le taux de chômage dans les zones d’emploi des Pays de la Loire

Source : Insee

Au 3e trimestre 2020, à l’image de ce qui se passe en France métropolitaine, le taux de chômage progresse dans intégralité des 23 zones d’emploi que compte la région. Les plus fortes hausses se concentrent assez nettement dans la partie est de la région. Les zones de Saint-Nazaire et de la Roche-sur-Yon connaissent également une dégradation marquée de la situation. Les territoires les plus épargnés aujourd’hui sont ceux où l’industrie est fortement développée et diversifiée : Ancenis, les Mauges, le Choletais, le Nord-Vendée.

Les conséquences de la crise sanitaire que nous vivons actuellement vont continuer d’impacter l’ensemble de ces territoires avec des évolutions qui seront peut-être très diverses selon les spécificités économiques des zones d’emploi.

L’hébergement, la restauration, les activités de loisirs, l’industrie aéronautique sont aujourd’hui les activités les plus touchées par le ralentissement économique. Les conséquences sociales pourraient être lourdes dans les zones d’emploi où des entreprises liées à ces secteurs sont implantées. La zone de Saint-Nazaire connaît déjà quelques frémissements. Pour autant, les capacités de résilience de la région sont manifestes et beaucoup d’entreprises pourraient être à nouveau dynamiques dès que les limitations d’activités seront levées. Ainsi, au cours de l’été, l’activité touristique de la région s’est vite redressée grâce notamment à la présence nombreuse de touristes français dans la région.

L’évolution du taux de chômage dans les zones d’emploi des Pays de la Loire

Source : Insee

La zone d’emploi

Une zone d’emploi est un espace géographique à l’intérieur duquel la plupart des actifs résident et travaillent. Le découpage en zones d’emploi constitue une partition du territoire adaptée aux études locales sur le marché du travail. Il sert de référence pour la diffusion des taux de chômage localisés et des estimations d’emplois.

Le découpage actualisé se fonde sur les flux de déplacement domicile-travail des actifs observés lors du recensement de 2016.

Source : Insee